Un débat sur l'Inde au Parlement anglais

Cover
W. Jeffs, 1858 - 122 Seiten
0 Rezensionen
Rezensionen werden nicht überprüft, Google sucht jedoch gezielt nach gefälschten Inhalten und entfernt diese
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 22 - ... d'une vie individuelle. Il leur demandait même ce que d'autres demandent à la démocratie, une force d'arrêt, expression du meilleur de la nation, à opposer aux pouvoirs absolus. Ces derniers, d'où qu'ils surgissent, monarchiques ou populaires, étaient l'ennemi héréditaire de son génie : « Le grand mal des gouvernements absolus, c'est précisément que leurs vices demeurent secrets. Semblables à une plaie qui n'est jamais ouverte, jamais pansée, jamais réduite, ces vices gagnent...
Seite 1 - Suave, mari magno turbantibus aequora ventis, E terra magnum alterius spectare laborem ; Non quia vexari quemquamst iucunda voluptas, Sed quibus ipse malis careas quia cernere suave est.
Seite 117 - That England long may be, The holy, and the happy, And the gloriously free ! Who blesseth her, is blessed ! So peace be in her walls ; And joy in all her palaces, Her cottages and halls...
Seite 3 - ... je- voudrais donner ici un rapide crayon. Il va sans dire que je ne prétends nullement convertir les esprits progressifs, qui regardent le gouvernement parlementaire comme avantageusement remplacé par le suffrage universel, ni les politiques optimistes qui professent que la victoire...
Seite 78 - Il ya un moment où, grâce à un pli de terrain, tous les chevaux disparaissent aux yeux des spectateurs : quand ils reparaissent, les chances diverses des concurrents commencent à se prononcer. Encore un instant d'anxiété dévorante : cent mille têtes se tournent vers le poteau qui indique le but. Le sort a prononcé. Ce n'est pas lord Derby qui a vaincu. Son fameux cheval n'est arrivé que second.
Seite 108 - J'admire leur > gouvernement (sans croire cependant, je ne dis pas qu'on • doive, mais encore qu'on puisse le transporter ailleurs); je » me prosterne devant leurs lois criminelles, leurs arts, • leur science, leur esprit public, etc. ; mais tout cela est » gâté dans la vie politique extérieure par des préjugés...
Seite 95 - En un mot, la force morale avait été ouvertement et noblement préférée à la force matérielle par les organes d'une grande nation qui peut et qui veut faire elle-même ses affaires, que rien n'abat ni n'effraye, qui se trompe quelquefois, mais qui ne pousse à bout ni les hommes ni les choses, enfin qui sait tout ménager et tout réparer, sans avoir besoin de se mettre en tutelle et de chercher le salut en dehors de sa virile et intelligente énergie. Pendant que ces réflexions se faisaient...
Seite 40 - Robert, aussi vaillant sur terre que surmer, dont la perte prématurée a été une sorte de deuil national. Victimes d'une lutte engagée entre la civilisation et la barbarie, ils ne sont étrangers à aucun peuple chrétien : tous peuvent les admirer sans restriction et sans réserve. Ils font honneur à l'espèce humaine. Et ce ne sont pas seulement ces noms hors ligne qu'il faut admirer; c'est l'ensemble de la conduite de cette poignée d'Anglais, surpris au milieu de la paix et de la prospérité...
Seite 28 - ... des héritiers adoptifs auxquels les lois et les usages immémoriaux attribuent les mêmes droits qu'aux héritiers du sang. C'est surtout dans l'ordre religieux que les accusations portées contre la Compagnie semblent injustes et contradictoires. Les uns lui reprochent aigrement de n'avoir rien fait pour propager le christianisme dans l'Inde; les autres attribuent, au contraire, l'explosion récente au prosélytisme qu'elle aurait encouragé ou toléré chez les missionnaires et chez certains...
Seite 19 - comme ne laissant (la législation) la faculté de parler que par ordre et par permission, sans la salutaire terreur d'un avertissement d'en haut, pour peu qu'on ait la témérité de contrarier les idées de l'autorité ou celle du vulgaire...

Bibliografische Informationen