Historie du Régiment de Champagne

Cover
F. Didot frères, 1839 - 426 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 146 - désire que vous m'envoyiez les noms de ceux qui « sont enfermés avec vous dans la citadelle, afin « de n'en oublier aucun , et que nul gentilhomme, « officier ni soldat ne demeure sans récompense.
Seite 145 - ... de Buckingham une lettre des plus courtoises, lui conseillant de se rendre. Toiras répondit par le plus courtois des refus : il avait résolu de conserver la citadelle .;à son maître. « Ni le désespoir de secours, ni la crainte d'être maltraité en une extrémité, concluait-il, ne me peuvent faire quitter un si généreux dessein, comme aussi je me sentirais indigne ,d'aucune de vos faveurs, si j'avais omis un seul point de mon devoir en cette occasion; et, d'autant plus que vous aurez...
Seite 56 - Aussi, pour dire vray, je pense qu'il n'ya rien de si brave et si superbe à voir qu'un gentil soldat, bien en poinct, bien armé, bien leste, soit qu'il marche à la teste d'une compaignie, soit qu'il se porte devant tous à une escarmouche...
Seite 46 - Je vous prie, ne nous abandonnons point; et si « je suis tué ou blessé, ne vous en souciez point, et me « laissez là, et poussez seulement outre, et faites que la « victoire en demeure au roi.
Seite 205 - ... mais cette réforme ne se fit dans les anciens corps que graduellement, et à mesure que les places d'enseignes vinrent à vaquer. Il était naturel de penser que moins on aurait de drapeaux, plus ce signe serait respecté et énergiquement défendu. Le...
Seite 99 - Les tambours placés à la tête de chaque compagnie servaient à régulariser la marche, à la presser, à la ralentir et à rappeler autour du drapeau tous les hommes dispersés. Ce signe de ralliement était adopté longtemps avant la formation des régiments et l'on avait emprunté des Suisses l'usage du fifre dont les sons perçants et excitateurs les avaient si souvent animés au milieu du tumulte des combats ou des fêtes de la victoire.
Seite 56 - ... bien leste, soit qu'il marche à la tête d'une « compagnie, soit qu'il se perde, devant tous, à une < escarmouche,' ou à un combat, ou à un assaut, tirant < son arquebusade, aussi résolument que les mieux
Seite 46 - Goas par la main, et luy dis : — Monsieur de Goas, je veux que vous et moi combattions ensemble. Je vous prie, ne nous abandonnons point ; et si je suis tué ou blessé, ne vous en souciez point , et me laissez là , et poussez seulement outre, et faictes que la victoire en demeure au roy.
Seite 114 - Fort-Louys, retablit la discipline romaine, et mourut àagé de 44 ans. Passant, pleure son malheur! car il eut moins de fortune que de mérite, et tu n'as pas de louanges dignes de sa vertu.
Seite 164 - Vous avez bien voulu m'exhorter de regagner la terre « pour m'y rétablir; j'ai jugé que l'air le plus favorable « à ma santé seroit celui du fort de la Prée , dans l'île de « Rhé, et c'est là que j'attends les ordres de votre émi* nence.

Bibliografische Informationen