œuvres inédites de Michel L'Hospital, chancelier de France, Band 1

Cover
A. Boulland, 1825
0 Rezensionen
Rezensionen werden nicht überprüft, Google sucht jedoch gezielt nach gefälschten Inhalten und entfernt diese
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 180 - Suave, mari magno turbantibus aequora ventis, e terra magnum alterius spectare laborem; non quia vexari quemquamst iucunda voluptas, sed quibus ipse malis careas quia cernere suave est. suave etiam belli certamina magna tueri per campos instructa tua sine parte pericli.
Seite 9 - ... de bonnes ou maulvaises qualites et conditions, c'est l'ordre ou le désordre. Cette maxime est des plus certaines, et se vérifie généralement en tout ce qui se trouve en l'univers; et de faict, ya il chose au monde qui estant hors de son lieu, rang et situation naturelle, ne soit incontinent en inquiétude, tourment et vexation?
Seite 280 - ... Itaque ut accusatoriam vitam vivere et ad deferendos reos praemio duci proximum latrocinio est, ita pestem intestinam propulsare cum propugnatoribus patriae comparandum, ideoque principes in re publica viri non detrectaverunt hanc officii partem creditique sunt etiam clari iuvenes...
Seite 163 - ... et joinct à ses membres , qu'il ne peult offenser ny endommaiger qu'il ne s'en ressente tost ou tard; et comme le prince est homme, il peult avoir esté surpris ou par inadvertance, ou par maulvais et insidieux conseils : mieulx informé , changera d'advis ; et, en ce cas, le refus tant s'en fault qu'il soit imputé à désobéyssance et desservice, que c'est ung des plus grands et notables services qu'on luy sçauroit faire , parce que vraysemblablement sa volonté n'est pas de nuyre et préjudicier...
Seite 20 - Ha! combien de judges depuis cinquante ou soixante ans ont vouleu couvrir leur inique judgement du zèle de religion , du bien public , et plusieurs aultres prétextes dont jamais on ne manque pour pallier une impiété , une concussion , une violence , ou aultre passion desréglée , pour opprimer l'innocence non deffendeue. Mais aussy quelle palliation et couleur qu'ilz puissent prendre , l'ouvraige monstre tousjours quel est l'ouvrier : le saige est tousjours saige , quand bien il seroist tout...
Seite 18 - Tout ainsi, dit-il, que c'est le même soleil qui luit à Paris que celui qui donne sa lumière et sa chaleur à Rome et à Constantinople, ainsi la justice divine et aussi le droit naturel n'est point autre parmi les sauvages de l'Amérique que parmi les chrétiens de l'Europe.
Seite 24 - Et, au lieu d'injustice, embrassons avec ung zèle et amour de charité ceste belle Astrée, qui faict reigner les roys, asseure leurs sceptres, faict florir leurs couronnes, les rend inviolables, comble et remplit les peuples qui la révèrent de toutes sortes de biens, richesses et prospérité. Je diray plus, que tous les grands du monde doibvent sçavoir et retenir que la justice et le bon prince sont relatifs et inséparables; et que dès lors qu'ung prince entre au gouvernement de son estat,...
Seite 256 - ... une grande prévosté et viguerie ( i ) ; les plaideurs et hommes processifs estoient fuis comme excommuniez , et teneus pour gens infames et de rapine. Le villageois n'avoit aultre soing que de sou labouraige et mesnaige champestre; il cultivoit fidellement sa terre; aussy luy payoit elle et rapportoit l'usure de sa peine. Son peu de bien luy profictoit , parce qu'il ne faisoit tort à (i) Juridiction subalterne dont le chef avait le titre de viguier. On appelait ainsi, dans le midi de la France,...
Seite 31 - ... anciens roys de Perse et d'aulcungs de nos anciens roys de la première race, tandis qu'ilz se reposoient de l'administration de leur royaulme sur les maires du palais, lesquelz sceurent bien faire leur profict de telles mollesses, efféminations et fétardises (paresse), ainsy que chascung sçait. « et au peuple qui m'est soumis, loi, justice et paix, en la « manière que nous pourrons aviser mieux dans le conseil « de nos fidèles , sauf ce qui regarde l'usage convenable de
Seite 163 - ... beau mesnaige , pour auquel obvier est fort raisonnable que la force demeure au roy et à sa justice : mais aussy , quand le commandement se trouve préjudiciable au public, est il pas vray qu'il redonde et rejaillit sur le prince mesme? Lequel, comme chef de l'estat, est tellement uny et joinct à ses membres , qu'il ne peult offenser ny endommaiger qu'il ne s'en ressente tost ou tard; et comme le prince est .homme, il peult avoir esté surpris ou par inadvertance , ou par maulvais et insidieux...

Bibliografische Informationen