Frédéric II: Catherine, et le partage de la Pologne d'après des documens authentiques

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 48 - Autrichiens veulent en démembrer une partie; mais il s'agit d'empêcher que ce démembrement ne donne atteinte à la balance entre la puissance de la maison d'Autriche et la mienne, dont le maintien est si important pour moi et si intéressant pour la cour de Russie elle-même. Je ne vois d'autre moyen pour en assurer la conservation que d'imiter l'exemple que la cour de Vienne me donne, de faire valoir comme elle d'anciens droits, que mes archives me fournissent du reste, et de me mettre en possession...
Seite 100 - ... en résulter devront être parfaitement égales; que la portion de l'un ne pourra, pas excéder la portion de l'autre,, et que, bien loin de mettre des obstacles aux mesures que chacun de nous...
Seite 8 - J'ai cru devoir vous le communiquer." — Avec une indifférence apparente il termine ainsi : ,,Vous qui connaissez la façon de penser du Comte Panin, ou vous supprimerez tout ceci, ou vous en ferez l'usage que vous jugerez à propos, quoiqu'il me semble, qu'il s'y trouve plus de brillant que de solide.
Seite 15 - France, que, parce-qu' encore la cour de Pétersbourg n'a pas d'abord assez catégoriquement accepté sa médiation ; de sorte que le Roi a eu assez de peine pour empêcher, qu'elle ne renonçât pas tout-à-fait à employer ses bons offices pour le rétablissement de la paix entre la Russie et la Porte. Comme depuis l'alliance avec la France, l'Autriche ne craint plus le pouvoir de la Porte, que d'ailleurs les pitoyables campagnes des Ottomans lui ont inspiré du mépris pour elle: elle ne la regarde...
Seite 41 - Varmie, je m'en suis abstenu, parce que le jeu n'en vaut pas la chandelle. Cette portion est si mince, qu'elle ne récompenserait pas les clameurs qu'elle exciterait; mais la Prusse polonaise en vaudrait la peine, quand même Danzig n'y serait pas compris, car nous aurions la Vistule et la communication libre avec le royaume, ce qui ferait un article important. S'il s'agissait de dépenser de l'argent, cela en vaudrait la peine, et d'en donner même largement. Mais quand on prend des bagatelles avec...
Seite 26 - Pologne trop faible en comparaison de la nôtre et qu'on voulut les satisfaire, il n'y aurait qu'à leur offrir cette lisière de l'état de Venise, qui les coupe de Trieste pour les mettre en repos, et quand même ils feraient les méchants, je vous réponds sur ma tête, que notre union bien constatée avec la Russie, les fera passer par tout ce que nous voudrons.
Seite 99 - Pologne, ainsi que nous en avons de notre côté, pour obvier à tout ce qui pourrait faire naître des difficultés à cet égard et altérer l'amitié et la bonne harmonie, qui subsistent heureusement entre nous: nous nous promettons foi et parole de Souverain par le présent acte signé de notre main, que: quelles que puissent être l'étendue et...
Seite 114 - Varsovie, pour que de concert avec son ministre là -bas, il ait à s'opposer à toute nouveauté dans la forme du gouvernement et nommément à l'établissement d'un Conseil permanent, à la conservation des Commissions de guerre et de trésorerie, au pouvoir du Roi et à la concession illimitée du Prince, de pouvoir distribuer les charges selon sa seule volonté.
Seite 47 - Pologne et quoique j'aie vu par un de vos rapports que cette idée n'a pas généralement pris et que je sens fort bien les raisons qu'on peut alléguer pour la combattre, j'ai cependant cru devoir vous en écrire puisque ces raisons supposent toujours que la cour de Vienne doive se désister de son entreprise, tandis qu'il paraît clairement par tout ce que je viens de vous en marquer qu'elle est dans la ferme résolution de la soutenir.
Seite 162 - Majesté le roi de Prusse, se sont promis mutuellement et se sont engagés, de la manière la plus solennelle, à ce que, dans tous les cas et dans toutes les circonstances, si quelqu'un et qui que ce soit, voulait entreprendre de dépouiller la république de Pologne de son droit de libre élection, ou d'en faire un royaume héréditaire, ou de s'ériger soi-même en souverain.

Bibliografische Informationen