Leibnizens gesammelte Werke, herausg. von G.H. Pertz (C.L. Grotefend, C.I. Gerhardt).

Cover
1859
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 89 - Or comme il n'ya rien de si important que de voir les origines des inventions qui valent mieux à mon avis que les inventions mêmes, à cause de leur fécondité et par ce qu'elles contiennent en elles la source d'une infinité d'autres qu'on en pourra tirer par une certaine combinaison (comme j'ay coutume de l'appeller) ou application à d'autres sujets...
Seite 93 - ... le réel ne laisse pas de se gouverner parfaitement par l'idéal et l'abstrait, et il se trouve que les règles du fini réussissent dans l'infini, comme s'il y avait des atomes (c'est...
Seite 96 - Car au lieu de l'infini ou de l'infiniment petit, on prend des quantités aussi grandes et aussi petites qu'il faut pour que l'erreur soit moindre que l'erreur donnée, de sorte qu'on ne diffère du slyle d'Archimede que dans les expressions qui sont plus directes dans nostre Methode, et plus conformes à l'art d'inventer.
Seite 277 - Car une telle équation n'est d'aucun degré connu; et le problème ne scauroit être plan, ni solide, ni quarré-quarré, ni sursolide etc. Et par conséquent pas une des lignes que Mr. Decartes veut que nous croyions seules géométriques, ne le peut construire. Ainsi il faut recourir aux lignes d'une nouvelle espèce, que j'appelle transcendantes, parce qu'il n'ya point de degré qu'elles ne passent. J'ajouterai qu'encore les telragonismes (excepté certain cas) dépendent de ces courbes et de...
Seite 192 - ... propre pour trouver la surface de ce cône, que la base circulaire; et l'hyperbole ne m'ya paru avoir aucun raport: de sorte que mes tentatives n'ont abouti touttes qu'à me faire retomber toujours dans la solution que je vous ay envoyée. Non seulement la dimension de la surface de ce cone scalene que M. de Roberval (à ce qu'on a dit) se vantoit d'avoir trouvée par le moyen d'une des deux lignes coniques à centre, ne se trouve point parmi les ouvrages imprimés dans le recueil de Divers ouvrages...
Seite 387 - XXX. Remarques de Mr. Leibniz sur l'Art. V. des Nouvelles de la République des lettres du mois de Février 1706 (Nouvel!, de la Républiq. des lettres de l'an. 1706) 389 XXXI. Historia et origo Calculi differentialis (Aus d. Manuscript der Kônigl, Biblioth. zu Hannover) 392 I.
Seite 91 - ... ce qui fournit autant qu'on veut de degrés d'incomparables, puisque ce qui est incomparablement plus petit, entre inutilement en ligne de...
Seite 258 - ... arrivé jusqu'ici qu'imparfaitement par certaines tables subsidiaires; à la résistance des solides ou des liquides, pour avancer la Mécanique, et particulièrement la Balistique; aux loix harmoniques des mouvemens planétaires, pour approcher de la perfection de l'Astronomie; et à d'autres usages de conséquence. Cette méthode fut applaudie et suivie d'abord par quelques personnes habiles. Mr. Craige s'en servit en Angleterre; et ensuite Mr. Bernoulli Professeur de Baie, connu par plusieurs...
Seite 1 - Dadurch alle Notiones compositae der ganzen Welt, in wenig simplices als deren Alphabet reduciret, und aus solches alphabets combination wiederumb alle dinge, samt ihren theorematibus, und was nur von ihnen zu inventiren müglich ordinata methodo mit der zeit zu finden ein weg gebahnet wird.
Seite 257 - ... ou bien au lieu des puissances ou des racines, elle se sert d'une nouvelle affection des grandeurs variables, qui est la variation même, marquée par certains caractères, et qui consiste dans les différences, ou dans les différences des différences de plusieurs degrés, auxquelles les somme» sont réciproques, comme les racines le sont aux puissances.

Bibliografische Informationen