Die philosophischen Schriften von Gottfried Wilhelm Leibniz, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 37 - Je n'en donnerai pour exemple que ce qu'il dit en l'article 13 : que la notion individuelle de chaque personne enferme une fois pour toutes ce qui lui arrivera à jamais, etc.
Seite 560 - Quoique je veuille bien croire que Mr. Desocarles ail élé sincère dans la profession de sa religion , néanmoins les »principes qu'il a posés renferment des conséquences étranges, auxquelles »on ne prend pas assez garde. Après avoir détourné les Philosophes de »la recherche des causes finales, ou, ce qui est la même chose, de la con»sideration de la sagesse divine dans l'ordre des choses, qui à mon avis...
Seite 112 - Une chose exprime une autre (dans mon langage) lorsqu'il ya un rapport constant et réglé entre ce qui se peut dire de l'une et de l'autre.
Seite 112 - Dans la perception naturelle et dans le sentiment il suffit que ce qui est divisible et matériel, et se trouve dispersé en plusieurs estres, soit exprimé ou représenté dans un seul estre indivisible, ou dans la substance qui est douée d'une véritable unité.
Seite 112 - Or, cette expression arrive partout, parce que toutes les substances sympathisent avec toutes les autres et reçoivent quelque changement proportionnel répondant au moindre changement qui arrive dans tout l'univers, quoique ce changement soit plus ou moins notable, à mesure que les autres corps ou leurs actions ont plus ou moins de rapport au nôtre.
Seite 282 - Continuum nempe involvit partes indeterminatas, cum tamen in actualibus nihil sit indefinitum, quippe in quibus quaecuuque divisio fieri potest, facta est. Actualia componuntur ut numerus ex unitatibus, idealia ut numerus ex fractionibus : partes actu sunt in toto reali , non in ideali.
Seite 509 - Mea igitur doctrina de substantia composita videtur esse ipsa doctrina scholae peripateticae, nisi quod illa monades non agnovit.
Seite 56 - C'est là mon grand principe, dont je croy que tous les philosophes doivent demeurer d'accord, et dont un des corollaires est cet axiome vulgaire que rien n'arrive sans raison...
Seite 15 - VA, que je trouve dans ces pensées tant de choses qui m'effrayent, et que presque tous les hommes, si je ne me trompe, trouveront si choquantes, que je ne vois pas de quelle utilité pourrait être un écrit qui apparemment sera rejeté de tout le monde.
Seite 561 - ... à celles qu'il a supposées. Mais, si ce qu'il dit est vrai, si tout possible doit arriver et s'il n'ya point de fiction...

Bibliografische Informationen