La philosophie du bon-sens: ou Réflexions philosophiques sur l'incertitude des connoissances humaines

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 190 - ... que de ce que nous pouvons en apprendre par un petit nombre d'expériences qui ne réussissent pas toujours, et dont chacun explique les opérations secrètes à sa fantaisie.
Seite 190 - Voici encor«t tin de fes argumens fur le même fujet : fi le mon-? de a été créé , il peut être détruit ; car tout ce qui a eu un commencement doit avoir une fin. Le monde eft incorruptible & inaltérable ; donc il eft éternel. Voici la preuve que le monde eft incorruptible...
Seite 22 - Ainsi le Pyrrhonisme n'est pas une secte de gens qui soient persuadés de ce qu'ils disent; mais c'est une Secte de menteurs. Aussi se contredisent-ils souvent en parlant de leur opinion, leur cœur ne pouvant s'accorder avec leur langue, comme on le peut voir dans Montaigne, qui a tâché de le renouveler au dernier siècle.
Seite 190 - ... en premier lieu, que les notions que nous avons par nos facultés n'ont aucune proportion avec les...
Seite 193 - Logique qu'une chofe modifiée eft un fujet, ou une fubftance déterminée par fon attribut. Or , les modalités étant des êtres qui ne peuvent exifter fans la fubftance qu'elles modifient, il faut donc que la fubftance fe trouve par-tout où il ya des modalités; il faut même qu'elle fe multiplie à proportion que les modifications incompatibles entre elles...
Seite 316 - L'autre verbe, qui est le verbe externe et proféré, n'est autre chose, selon lui, que cette substance que Dieu poussa hors de son sein, ou qu'il engendra pour en former l'univers. C'est dans cette vue que...
Seite 190 - ... ainsi, lorsqu'on a de mauvais principes, d'autant qu'on les cultive davantage et qu'on s'applique avec plus de soin à en tirer diverses conséquences, pensant que ce soit bien philosopher, d'autant s'éloigne-t-on davantage de la connaissance de la vérité et de la sagesse ; d'où il faut conclure que ceux qui ont le moins appris de tout ce qui a été nommé jusques ici philosophie sont les plus capables d'apprendre la vraie.
Seite 317 - N'avez-vous point là toutes les horreurs, toutes les monstruosités de l'âme du monde? Plus de guerres entre les dieux que dans les écrits des poètes ? les dieux auteurs de tous les péchés des hommes? les dieux qui punissent et qui commettent les mêmes crimes qu'ils ordonnent de ne point faire...
Seite 190 - Dieu : donc, repliquent- ils d'abord, „ Dieu eft l'auteur du mal moral & du „ mal Phyfique. On a beau leur dire „ que Dieu étant infiniment bon , ne „ peut être l'auteur du mal : donc » A Relation de la Chine, &c. gag, I<H„ ajoutent-ils , Dieu n'eft pas l'auteur
Seite 24 - Falloit-il interrpmpre vos faintes occupations pour devenir des Traducteurs de Comédies ? Encore , fi vous nous les aviez données avec leurs grâces , le Public vous feroit bien obligé de la peine que vous avez prife. Vous direz peut-être que vous en avez Lv ŒUVRES retranché quelques libertés.

Bibliografische Informationen