Lettres Cabalistiques, Ou, Correspondance Philosophique, Historique & Critique, Entre Deux Cabalistes, Divers Esprits Élémentaires, & Le Seigneur Astaroth, Band 1

Cover
Paupie, 1754
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 20 - Béarnais, ores que converti à la foi catholique, serait traité plus doucement qu'il ne méritait, si ou lui donnait la couronne monacale en quelque couvent bien réformé, pour illec faire pénitence de tant de maux qu'il a faits à la France, et remercier Dieu de ce qu'il lui...
Seite 40 - Faunes ou Satyres faifoient aux Africaines de fon tems ; eft éclairci par ce que je viens de dire , du defir qu'ont tous ces habitans des Elémens de s'allier aux hommes , comme du feul moyen de parvenir à l'immortalité qu'ils n'ont pas. Ah...
Seite 43 - Ha ! fçachez que la langue fainte ufe de ces innocentes métaphores pour éloigner de nous les idées peu honnêtes d'une action qui a caufé tous les malheurs du genre humain. Ainfî quand Salomon difoit , je veux monter fur la palme , & j'en veux cueillir les fruits ; il avoit un autre apétit que de manger des dattes. Cette langue que les Anges confacrent , & dont ils fe fervent pour chanter des Hymnes au Dieu vivant...
Seite ii - Critique qu'ils portent également tous les trois. Voulant donner une Critique générale des mœurs & des coutumes des Peuples anciens & modernes , je formai l'idée de faire voyager un Juif dans toute l'Europe & dans les principales parties de l'Afrique , un Chinois dans...
Seite 260 - CHYMIE contenant la manière de faire les opérations qui font en ufage dans la Médecine par une méthode facile j avec des raifonnemens fur chaque opération, pour l'inflruction de ceux qui veulent s appliquer à cette fcience.
Seite 177 - Métal ? •Ces mots ont dans fa bouche une emphafe admirable : Mais je vous dirai , moi , fans alléguer la fable» Que fi fous Adam même & loin avant Noé , Le vice audacieux des Hommes avoué A la trifre Innocence en tous lieux fit la guerre...
Seite 139 - Vénitiens, & l'on ne parloit en aucune manière de conferver à l'Empire la fouveraineté de cet Etat. Au contraire on difpofoit des villes & de leurs banlieues comme devant être incorporées au domaine de la République, & à la Monarchie Françoife, qui ne relevoit de perfonne.
Seite 194 - Société, dit l'Auteur dont je vous ai déja parlé, eft la Société même. Il n'ya point de plus grand miracle que le Monde : on peut dire la même choje de la Compagnie de Jefus, qui eftcsmmeun véritable Monde..
Seite 278 - Elles affoibliflent tous les membres , " jettent le corps dans une efpece de " langueur. Elles caufent enfin autant » de ravage qu'un venin fubtil. Celui " d'une vipere ne fait pas un plus grand » mal ; car il arrive quelquefois à plu*, fleurs, & fur-tout aux veufs & aux » veuves,qu'ils meurent fubitement par » une trop grande réplétion , &c.
Seite 177 - N'alla point jusqu'au tems du troifiéme Métal ? •Ces mots ont dans fa bouche une emphafe admirable : Mais je vous dirai , moi , fans alléguer la fable...

Bibliografische Informationen