Revue horticole

Cover
Librairie Agricole de la Maison Rustique, 1849
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 403 - parce qu'à cette température il se forme toujours, à mesure que l'on fait le vide, une atmosphère de vapeur d'eau, et que d'ailleurs dans une semblable opération il n'est nullement besoin de s'occuper de précision. Une fois le vide fait, c'est-à-dire après avoir pompé à divers intervalles pendant deux ou trois heures , on laisse le tout tranquille pendant
Seite 403 - moyen d'eau bouillante que l'on verse dans la cuve. On fait alors le vide avec une petite pompe pneumatique adaptée à un robinet placé sur le couvercle. Je n'ai pas d'indication manométrique, parce qu'à cette température il se forme toujours, à mesure que l'on fait le vide, une
Seite 403 - L'eau de composition et d'interposition ne se volatilise que lentement dans les circonstances ordinaires. J'ai donc pensé qu'en élevant la température et en diminuant la pression atmosphérique j'arriverais probablement à un bon résultat. Dans ce but, j'ai fait fabriquer un vase en cuivre cylindrique
Seite 403 - ,60 de diamètre. Dans ce vase je puis facilement déposer un paquet de papier contenant cent exemplaires de plantes; je mets alors dans l'espace resté vide sur les côtés environ 4
Seite 413 - Il semble, en effet, qu'elle ait choisi les rives de ces fleuves immenses pour y déployer une magnificence inconnue en d'autres lieux. J'ai remarqué, dans l'Amérique méridionale, que les arbres, en prenant un plus grand accroissement près des rivières, donnent un aspect particulier aux forêts. Ce n'est plus la nature dans un désordre absolu
Seite 112 - antiques, les meubles de laque et le vieux Sèvres ; mais conserver quelque sympathie pour les jardins réguliers, se compromettre en leur honneur par les moindres paroles de regret, personne n'en a ni le courage ni même la pensée. Il est vrai que les jardins purement symétriques, les jardins français par excellence sont, à
Seite 414 - répandues partout; on n'aperçoit pas le plus petit espace dépourvu de plantes. Le long de tous, les troncs d'arbres on voit fleurir, grimper, s'entortiller,
Seite 403 - de pierres de chaux vive et je fixe le couvercle. Déposé dans une petite cuve , l'appareil est porté à une température de 50 à 60 degrés,
Seite 413 - aux forêts. Ce n'est plus la nature dans un désordre absolu ; il semble que sa force et sa grandeur lui aient permis de répandre une sorte de régularité imposante dans la végétation. Les arbres, en s'élevant à une hauteur dont les regards sont fatigués, ne permettent plus aux faibles arbrisseaux de croître
Seite 402 - En effet, quelle que soit la quantité de papier que l'on emploie pour séparer les plantes, et même quand on a le soin de remplacer deux fois par vingt-quatre heures ces papiers humidifiés par des papiers

Bibliografische Informationen