Œuvres de Frédéric le Grand ...: Œuvres philosophiques: t. I. Considérations sur l'état présent du corps politique de l'Europe. Mémoire de M. le marquis de Fénelon. Dissertation sur l'innocence des erreurs de l'esprit. Avant-propos sur la Henriade de M. de Voltaire. L'Anti-Machiavel, ou Examen du Prince de Machiavel; et Réfutaton du Prince de Machiavel ; t. II. Miroir des princes ... Dissertation sur les raisons d'établir ou d'abroger les lois. Instructions au major Borcke. Discours sur les satiriques. Discours sur les libelles. Réflexions sur les réflexions des géomètres sur le poésie. Instruction pour la direction de l'Académie des nobles à Berlin. Essai sur l'amour-propre envisagé comme principe de morale. Dialogue de morale à l'usage de la jeune noblesse. Lettre sur l'éducation. Examen de l'Essai sur les préjuges. Examen critique du Système de la nature. Discours de l'utilité des sciences et des arts dans un état. Exposé du gouvernement prussien, des principes sur les quels il roule, avec quelques réflexions politiques. Essai sur les formes du gouvernement et sur les devoirs des souverains. Lettres sur l'amour de la patrie

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 65 - Et moi, je lui tendais les mains pour l'embrasser; Mais je n'ai plus trouve qu'un horrible mélange D'os et de chair meurtris et traînés dans la l'ange, Des lambeaux pleins de sang, et des membres affreux Que des chiens
Seite 3 - a Je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées La valeur n'attend pas le nombre des années. Corneille, le Cid,
Seite 208 - remplir. Afin qu'il ne s'en écarte jamais, il doit se rappeler souvent qu'il est homme comme le moindre de ses sujets; s'il est le premier juge, le premier général, le premier financier, le premier ministre de la société, ce n'est pas pour qu'il représente, mais afin qu'il en remplisse les devoirs.
Seite 65 - Des lambeaux pleins de sang, et des membres affreux Que des chiens dévorants se disputaient entre eux. Athalie, acte II, scène
Seite 200 - hommes s'attachent à ce qui leur appartient; l'Etat n'appartient pas à ces ministres; ils n'ont donc pas son bien véritablement à cœur, tout s'exécute avec nonchalance et avec une espèce d'indifférence stoïque, d'où résulte le dépérissement de la justice, des finances et du militaire. De monarchique qu'il était, ce gouvernement dégénère en une véritable aristocratie
Seite 27 - Si l'on se contente de punir légèrement les petites fautes, on réserve les derniers supplices aux brigands, aux meurtriers, aux assassins, de sorte que la punition marche toujours de pair avec le crime. Aucune loi ne révolte plus l'humanité que le droit de vie et de mort que les pères avaient
Seite 79 - sur le point d'histoire qu'il a traité, par où il fera accoucher leur esprit de réflexions soit morales, soit politiques, soit philosophiques; ce qui sera plus utile pour eux que tout ce qu'ils auront appris. Par exemple, sur les différentes superstitions des peuples: «Croyez-vous que Curtius, en sautant dans cet
Seite xii - sur les satiriques est très-beau et très-juste; mais permettez«moi de dire à Votre Majesté que ce ne sont pas toujours des gredins «obscurs qui combattent avec la plume; vous n'ignorez pas que c'est «un des chefs du bureau des affaires étrangères qui a fait les Lettres • d'un Hollandais. Votre Majesté connaît les auteurs des invectives
Seite 29 - se doivent établir pour le bien des peuples, faut-il qu'on en tolère de pareilles, qui mettent les juges dans le cas de commettre méthodiquement des actions criantes qui révoltent l'humanité? Il ya huit ans que la question est abolie en Prusse
Seite 29 - quelle inhumanité épouvantable que d'exposer aux plus violentes douleurs et de condamner à la mort un citoyen vertueux contre lequel il n'ya que des soupçons ! Il vaudrait mieux pardonner à vingt coupables que de sacrifier un innocent. Si les lois se doivent

Bibliografische Informationen