Les îles Marquises: insularité et développement

Cover
Presses Univ de Bordeaux, 2001 - 274 Seiten
0 Rezensionen
Excentrées, isolées au Nord de la Polynésie française, les Marquises - enua enana, la Terre des Hommes -, présentent une topographie saisissante d'îles déchiquetées surgies de l'Océan Pacifique. Archipel le plus éloigné de tout continent, il dépend de l'extérieur, surtout de Tahiti. Découvertes au XVIe par les Espagnols, colonisées par la France et évangélisées par l'Eglise catholique au XIXe, les Marquise vécurent au rythme des cycles économiques apportant santaliers, baleiniers et épidémies. Sous le choc, la population marquisienne fut rapidement décimée et par contre coup, sa riche culture manqua de disparaître. Un flux migratoire vers Tahiti vida l'archipel de ses forces vives durant des décennies. Malgré tout, les 8 000 Marquisiens entretiennent avec force une culture originale au travers de chants, danses, tatouages, d'un artisanat créatif ... Les touristes, peu nombreux (2 000 par an), ont la chance de partager d'intenses moments lors de manifestations comme le Festival des Marquises, où la population du Triangle maori (Hawaii, Nouvelle-Zélande, île de Pâques) se retrouve pour affirmer son identité culturelle. L'économie marquisienne est une économie artificielle, une économie de rente. L'archipel reçoit, bon an, mal an, 50 millions d'euros, représentant les investissements et dépenses de fonctionnement pour 1 500 ménages environ. Dans ces conditions, les ressources de transfert contrarient initiatives locales et projections à long terme. Les projets, à l'image des Plans d'Aménagement Généraux, auront-ils un avenir dans le contexte du Pacte de Progrès ? Pourtant, les Marquises ont des atouts : aptitude à fournir des produits agro-alimentaires issus de la pêche, de l'élevage et de la culture, possibilité de développer des activités touristiques... L'archipel pourrait asseoir une certaine autonomie économique, mais c'est sans compter sur les modes de consommation occidentalisés depuis peu et sur un fort isolement. Pour se développer, l'archipel pourra privilégier son riche patrimoine, afin de générer une dynamique apte à favoriser un développement durable. Il en va de sa survie culturelle, politique et économique. La récente déconcentration (2002) aura-t-elle des effets bénéfiques et directs pour la population locale ?
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Introduction
5
Un peuplement récent une histoire mouvementée
18
Fonctionnement des institutions rôles du Pacte de Progrès
33
Une démographie de pays en développement
53
des populations toujours en mouvement
64
Des infrastructures scolaires et sanitaires modernes implantées
79
de la préférence dêtre
93
d un archipel polynésien
109
Le tourisme espoir économique?
150
Le plan daménagement général une procédure longue et délicate
188
II Les réalités fondatrices du PGA de Ua Pou
195
des constats antinomiques
216
Un espace dominé par Taiohae
239
Conclusions les aménagements probables
257
Glossaire
263
Liste des photographies
269

Un secteur agricole essentiellement vivrier
122
Une pêche essentiellement artisanale et archaïque une sylviculture
139

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 1 - UMR 5064 DYMSET Dynamiques des Milieux et des Sociétés dans les Espaces Tropicaux Maison des Suds - 12, Esplanade des Antilles - 33607...

Bibliografische Informationen