Les ravageurs des forêts: étude sur les insectes destructeurs des arbres

Cover
J. Rothschild, 1889 - 224 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 285 - ... jours auparavant. Au printemps suivant, tous ces arbres devancèrent les autres, et n'attendirent pas le temps ordinaire du développement des feuilles pour en faire paraître : ils se couvrirent de verdure huit à dix jours avant la saison.
Seite 240 - Robert appelle sa phloloplastie (de <pXowç, écorce, et uXàs•TEiv, former). C'est un axiome élémentaire en chirurgie, que les plaies doivent être tenues proprement. Celles des arbres, meurtrissures, chancres, gouttières, seront débarrassées de toutes les parties de tissu décomposées, et grattées à vif. Si le mal a été assez profond pour mettre le bois à nu, on étendra sur la surface ligneuse un enduit quelconque, pour la préserver du contact de l'air qui en hâterait la destruction....
Seite 233 - L'existence des arbres de nos promenades publiques est exposée à mille dangers : aussi les tables de la mortalité qui sévit dans leurs rangs sont-elles lamentables. A peine sont-ils plantés que, malgré les moyens préservatifs que la police multiplie autour et auprès d'eux, ils ont à subir de la part des passants des outrages de toute espèce : chocs, meurtrissures, rien ne leur est épargné. Les enfants, — cet âge sans pitié, comme dit La Fontaine, — les tourmentent de toutes façons,...
Seite 242 - Cette espèce de scarification déterminera un afûux de la séve, provoquera la formation de tissus nouveaux et arrêtera la marche transversale des larves du scolyte, partout où l'instrument de la scarification ne l'aura pas effectivement atteint et enlevé. Mais si, faute d'une scarification pratiquée à temps, l'arbre a été envahi de toutes parts par le scolyte, et si la maladie est arrivée à ses dernières périodes, alors il faudra recourir aux remèdes héroïques. M. Robert n'hésite...
Seite 240 - Une plaie se refermera par suite de la.formation, sur ses bords, d'une partie peu étendue de tissu nouveau ; lorsque les ongles et les cheveux auront été coupés, ils repousseront dans de certaines limites : mais là se borne la faculté reproductrice de la substance organique . Au contraire, le végétal, analogue aux animaux inférieurs, aux polypes, par exemple, est un être à propagation pour ainsi dire indéfinie par bourgeons, ou plutôt il semble former une association d'individus à divers...
Seite 372 - ... rongeur du sapin rouge, chancre du pin, ver du bois, exerce dans les forêts d'arbres résineux de l'Allemagne. «Qui croirait à le voir, dit Wilhelm dans ses récréations tirées de l'histoire naturelle *, qu'il sait se rendre plus redoutable que les animaux de proie les plus altérés de sang; qu'il est capable de détruire de fond en comble les plus beaux bois de pins et de sapins rouges? » Cet insecte est heureusement rare dans nos cantons, où, quant à nous, nous ne l'avons pas rencontré;...
Seite 272 - ... dans les crevasses de l'écorce ou retenue par des toiles d'araignée, et même accumulée au pied de l'arbre. Depuis la mi-mai jusque vers la fin de juillet, les scolytes se nourrissent sur les jeunes pousses de l'orme, qu'ils rongent dans le renflement formé par le point de jonction de ces pousses avec celles de l'année précédente, en faisant une ouverture circulaire dirigée obliquement de haut en bas vers le centre de la tige. Heureusement pour l'orme que ces plaies sont rapidement remplies...
Seite 234 - ... meurtrissures, rien ne leur est épargné. Les enfants, — cet âge sans pitié, comme dit La Fontaine, — les tourmentent de toutes façons, et à cet endroit les gens qui devraient être raisonnables ne le sont guère plus que les enfants. Sauf quelques situations privilégiées, comme les Tuileries, où la végétation se développe librement, avec une magnificence digne de la nature sauvage, et les boulevards extérieurs, parce qu'ils sont déserts, la plupart des plantations languissent...
Seite 245 - ... ne comprenait pas que le mal principal était causé beaucoup moins par une proportion insuffisante des principes nutritifs dans le sol que par la détérioration de l'écorce, et que là devait être appliqué le remède : c'est ce qui est visible, en ce moment même, dans les travaux qui s'exécutent dans le jardin du Palais-Royal. De plus, on commit la faute d'enduire de goudron, employé chaud, la surface des incisions, et ou brûla une partie des tissifs nouvellement formés sur les plaies...
Seite 347 - ... corps, et quoique la place où ils se reposent soit tapissée d'une matière cotonneuse; après avoir desséché le liber en le privant de ses sucs, ils amènent le dépérissement des jeunes arbres et finalement leur mort. Les arbres qui sont dans cet état sont surtout reconnaissables à leur teinte noirâtre, déterminée par l'épanchement, au dehors, de la...

Bibliografische Informationen