Nouvelles lettres et opuscules inédits de Leibniz

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite cxii - La musique nous charme, quoique sa beauté ne consiste que dans les convenances des nombres et dans le compte, dont nous ne nous apercevons pas...
Seite cci - Ces petites perceptions sont donc de plus grande efficace qu'on ne pense. Ce sont elles qui forment ce je ne sais quoi, ces goûts, ces images des qualités des sens, claires dans l'assemblage, mais confuses dans les parties...
Seite cl - ... un grand combat se préparer contre l'Église sous le nom de la philosophie cartésienne. Je vois naître de son sein et de ses principes, à mon avis mal entendus, plus d'une hérésie...
Seite lxiii - Pour trancher court, je tiens pour un axiome cette proposition identique qui n'est diversifiée que par l'accent : que ce qui n'est pas véritablement un être n'est pas non plus véritablement un être.
Seite 342 - Dieu tournant pour ainsi dire de tous costés et de toutes les façons le système général des phénomènes qu'il trouve bon de produire pour manifester sa gloire, et regardant toutes les faces du monde de toutes les manières possibles, puisqu'il n'ya point de...
Seite 370 - Et toute la nature, fin, vertu et fonction des substances n'estant que d'exprimer Dieu et l'univers...
Seite 342 - ... qu'il trouve bon de produire pour manifester sa gloire, et regardant toutes les faces du monde de toutes les manières possibles, puisqu'il n'ya point de rapport qui échappe à son omniscience ; le résultat...
Seite 432 - Je tiens même qu'il se passe quelque chose dans l'âme qui répond à la circulation du sang et à tous les mouvements internes des viscères, dont on ne s'aperçoit pourtant point , tout comme ceux qui habitent auprès d'un moulin à eau ne s'aperçoivent point du bruit qu'il fait.
Seite 256 - Une chose exprime une autre (dans mon langage) lorsqu'il y a un rapport constant et réglé entre ce qui se peut dire de l'une et de l'autre.
Seite clxxxvi - Ce n'est pas un paralogisme , mais c'est une démonstration imparfaite , qui suppose quelque chose qu'il fallait encore prouver, pour le rendre d'une évidence mathématique : c'est qu'on suppose tacitement que cette idée de l'être tout grand et tout parfait est possible et n'implique point de contradiction.

Bibliografische Informationen