Exposé des nouvelles découvertes sur l'électricité et le magneétisme: de mm. Œrsted, Arago, Ampère, H. Davy, Biot, Erman, Schweiger, De La Rive, etc

Cover
Chez Méquignon-Marvis, 1822 - 91 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 79 - ... enveloppée par le conducteur; seulement l'intensité va en diminuant graduellement à mesure qu'on s'éloigne de la partie enveloppée. Ce fait, qui est une conséquence nécessaire et immédiate de la théorie où l'on considère les phénomènes magnétiques comme produits par des courans électriques, s'explique également dans la théorie ordinaire de l'aimant, puisque dans un barreau aimanté en partie, chaque particule de la portion aimantée tend à décomposer le fluide de la particule...
Seite 81 - ... adhéraient avant la rupture, que l'hypothèse des deux fluides magnétiques ne peut subsister qu'en admettant, comme l'a établi le célèbre Coulomb, que ces deux fluides ne passent jamais, ainsi que le fait l'électricité, d'une particule à l'autre, et que tous les phénomènes magnétiques sont dus à leur séparation dans une même particule, en sorte qu'un aimant n'est qu'un assemblage d'autant de petits aimants qu'il contient de particules, dont chacun a un pôle austral et un pôle...
Seite 76 - Celte expérience, facile à répéter ne diffère point de l'aimantation d'un barreau par un fil transversal , d'àprès le procédé de sir H. Davy. Substituons maintenant à la spirale le pôle d'un aimant où les courans tournent dans le même sens que dans cette spirale , de manière que son axe soit comme celui de la spirale perpendiculaire au barreau , celui-ci sera aimanté précisément de la même manière , il se formera de même un point conséquent au milieu de la partie du barreau touchée...
Seite 81 - Il paraît d'abord qu'on tombe dans le même inconvénient lorsqu'on attribue les phénomènes magnétiques aux courans électriques qui s'établissent dans le barreau , car lorsqu'il n'ya encore des courans que dans une partie du barreau, ils doivent tendre à en produire de proche en proche , dans le même sens, dans toute la partie où il n'y en a point encore.
Seite 83 - A'B" ne l'étant point encore , ils se touchent immédiatement , c'est-à-dire que l'aimantation se propagera toujours dans le même sens ; mais si la dureté de la trempe s'oppose à cet...
Seite 82 - A'B' s'aimantera de manière que son pôle boréal sera en A' à gauche de l'observateur placé dans ce courant et tournant le dos à l'axe du barreau A'B'; ainsi aimanté, ce barreau communiquera les propriétés magnétiques à A"B", de manière que leurs courans aient la même direction aux angles a...
Seite 80 - ... neutralisaient auparavant par leur réunion, l'effet de l'aimant, quand il touche par exemple le barreau par son pôle austral, est d'attirer le fluide boréal de chaque particule et d'en repousser le fluide austral , en sorte que toutes les particules deviennent des aimans dont le pôle boréal est du côté de l'aimant et le pôle austral du côté opposé, de manière qu'elles se trouvent toutes aimantées dans le même sens que lui. Quelle que soit...
Seite 82 - ... du second , et l'angle d' de celui-ci l'angle a" du troisième ; il est clair qu'en regardant A comme le pôle austral de l'aimant AB, ses courans dans sa face antérieure suivront la direction ad, puisque c'est en plaçant l'observateur dans cette direction , le dos tourné à l'axe de l'aimant, que l'extrémité A se trouve à sa droite ; les courans du barreau A'B...
Seite 83 - A'B' dont l'axe est perpendiculaire aux leurs : or , c'est précisément ce qui arrive quand il se forme un point conséquent dans un barreau fortement trempé qui touche le pôle austral d'un aimant par une de ses extrémités. La partie voisine du barreau s'aimante d'abord de manière que cette extrémité...
Seite 75 - ... quand on fait agir un aimant sur un barreau d'acier pour lui communiquer la vertu magnétique; son action est alors précisément la même que celle du fil métallique qui joint les deux extrémités de la pile, dans les expériences où l'on emploie ce fil pour aimanter un barreau. Supposons d'abord qu'on place sur ce barreau une spirale dont le centre réponde à un point quelconque de sa longueur, on verra à ce point se former un point conséquent, et les deux parties du barreau de chaque...

Bibliografische Informationen