Les moines d'occident, depuis Saint Benoît jusqu'à Saint Bernard, Band 5

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 378 - C'est la fleur, mais c'est aussi le fruit ; c'est la séve la plus pure, c'est le sang le plus généreux de la tige d'Adam ; car chaque jour ces héroïnes remportent la plus étonnante des victoires, grâce au plus courageux effort qui puisse enlever la créature aux instincts terrestres et aux liens mortels. Avez-vous vu, en mars ou avril, un jeune enfant respirer les premiers épanouissements de la nature, et les premières lueurs de l'admiration étinceler dans son beau regard au contact du...
Seite 170 - Quel est le résultat de la concurrence? n'estce pas de mettre les premiers aux prises avec les seconds, c'està-dire des hommes armés de pied en 'cap avec des hommes désarmés? La concurrence est un combat, qu'on ne l'oublie point; or, quand ce combat s'engage entre le riche et le pauvre, entre le fort et le faible, entre l'homme habile et l'ignorant, on ne craint pas de s'écrier : Place à la liberté! Mais cette liberté-là c'est celle de l'état sauvage.
Seite 390 - With massive arches broad and round, That rose alternate, row and row, On ponderous columns, short and low, Built ere the art was known, By pointed aisle, and shafted stalk, The arcades of an alley'd walk To emulate in stone. On the deep walls, the heathen Dane Had pour'd his impious rage in vain ; And needful was such strength to these, Exposed to the tempestuous seas, Scourged by the winds...
Seite 260 - ... pas : sous la conduite de la sainte abbesse, qui savait donner le lait aux enfants, aussi bien que le pain aux forts, les commencements de la princesse ANNE étaient heureux.
Seite 390 - The tide did now its flood-mark gain, And girdled in the Saint's domain : For, with the flow and ebb, its style Varies from continent to isle ; Dry-shod, o'er sands, twice every day, The pilgrims to the shrine find way ; Twice every day, the waves efface Of staves and sandall'd feet the trace.
Seite 375 - Pâme ce qui lui manquerait presque toujours dans la vie ordinaire. Elle inspire à la jeune vierge je ne sais quoi de viril qui la dérobe à toutes les faiblesses de la nature, qui en fait, au jour voulu, une héroïne tendre et douce, surgissant des abîmes de l'humilité, de l'obéissance et de l'amour, pour monter au niveau des plus généreux essors et atteindre tout ce qu'il ya de lumineux et de puissant dans le courage humain. Elle verse dans le cœur du moine, du vrai religieux, du vrai...
Seite 384 - La voilà qui apparaît déjà parée pour le sacrifice, étincelante et charmante, avec un sourire angélique, avec une ardeur sereine, rayonnante de grâce et de fraîcheur, le vrai chef-d'œuvre de la création ! Fière de sa riante et dernière parure, vaillante et radieuse, elle marche à l'autel, ou plutôt elle y court, elle y vole comme un soldat à l'assaut, contenant à peine la passion qui la dévore, pour y courber la...
Seite 353 - J'ai pris soin de vous envoyer ce petit présent,- non que je le croie digne de vos regards, mais pour que vous vous souveniez de ma petitesse, et qu'en dépit de la distance des lieux , le nœud d'une véritable tendresse nous unisse pour le reste de nos jours. Voici donc, frère...
Seite 380 - ... dans la faiblesse de leur sexe, ne nous lassons pas de le répéter, elles manifestent la mâle et persévérante énergie qui nous manque pour aborder de front et dompter l'égoïsme, la lâcheté, le sensualisme de notre temps et de tous les temps. Cette tâche, elles l'accomplissent avec une chaste et triomphante hardiesse. Tout ce qu'il ya de noble et de pur dans la nature humaine est mené au combat contre toutes nos bassesses et au secours de toutes nos misères. Ne parlons plus du charme...
Seite 377 - ... n'ont été plus nombreux, plus magnanimes, plus spontanés qu'aujourd'hui. Oui, chaque jour, depuis le commencement du siècle où nous sommes, des milliers de créatures aimées sortent des châteaux comme des chaumières, des palais comme des ateliers, pour offrir à Dieu leur cœur, leur âme, leur corps virginal, leur tendresse et leur vie. Chaque jour, parmi nous et partout, des filles de grande maison et de grand cœur, et d'autres d'un cœur plus grand que leur fortune, se donnent, dès...

Bibliografische Informationen