Fragmens de géologie et de climatologie asiatiques, Band 2

Cover
Gide, 1831 - 640 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 494 - Nulle part ailleurs , en avançant du nord au sud, on ne voit accroître plus sensiblement les températures ; nulle part aussi les productions végétales et les objets variés de l'agriculture ne se succèdent avec plus de rapidité. Or , une grande différence dans les productions des pays limitrophes, vivifie le commerce et augmente l'industrie des peuples agricoles.
Seite 579 - ... est revenu à Paris après une absence de quatre ans , et il a prouvé , par un grand nombre de mémoires et par des notices qu'il a données de travaux non encore terminés , que ni son activité ni son zèle pour les progrès des sciences n'ont diminué.
Seite 392 - Vilhoui et vers l'embouchure du Lena, leurs cadavres y ont trouvé , dans toutes les saisons , à la profondeur de quelques pieds , d'épaisses couches de terre congelée , capables de les garantir de la putréfaction. De légères secousses, des crevassemens du sol...
Seite 630 - Prolegomena de distributione geographica plantarum secundum celi tempœriem et altitudinem montium; dans un mémoire sur les rapports numériques qu'offrent les différentes familles de végétaux à la masse entière des phanérogames, caractérisant la distribution des formes végétales sous chaque climat; enfin pour la physionomie des plantes, dans un mémoire inséré dans le second volume des Tableaux de la nature. Plantes équinoxiales , par M.
Seite 345 - Caspienne (temp. moy. de l'année seulement io',2); et cependant, dans ce même lieu, et plus au sud, à Kislar, à l'embouchure du Terek (dans la latitude d'Avignon et de Rimini) on voit souvent descendre le thermomètre centigrade en hiver à 25° et 3o° au-dessous de zéro.
Seite 387 - Iakoutsk, encore 4° \ au sud du cercle polaire, la glace souterraine est un phénomène général et perpétuel , malgré la haute température de l'air aux mois de juillet et d'août. On peut concevoir comment des 62° aux...
Seite 583 - ... entre les formations du Brésil et de l'Oural, et l'identité d'association de certains minéraux dans les régions les plus éloignées du globe, avaient fait naître chez ce savant, de même que chez M. d'Engelhardt, professeur de minéralogie à Dorpat , la ferme persuasion de l'existence des diamans dans les terrains d'alluvions aurifères et platinifères de l'Oural, du Choco et de la Sonora. M. de Humboldt s'était occupé de cette recherche avec beaucoup d'ardeur , conjointement avec MM.
Seite 580 - Aral jusqu'aux roches de griinstein voisines de la Mer Glaciale , la direction d'un méridien. M. de Humboldt a visité , pendant un mois , les parties centrales et septentrionales de l'Oural , si riches en alluvions...
Seite 384 - Si ce froid n'était arrivé que « par degrés et avec lenteur, ces ossemens , et à plus « forte raison les parties molles dont ils sont encore « quelquefois enveloppés , auraient eu le temps de se « décomposer comme ceux que l'on trouve dans les
Seite 384 - Tout rend donc extrêmement probable que les éléphans qui ont fourni les os fossiles habitaient et vivaient dans les pays où l'on trouve aujourd'hui leurs ossemens. Ils n'ont donc pu y disparaître que par une révolution qui a fait périr tous les individus existans alors , ou par un changement de climat qui les a empêchés de s'y propager. Mais quelle qu'ait été cette cause , elle a dû être subite. Les os et l'ivoire, si parfaitement conservés dans les plaines de la Sibérie , ne le sont...

Bibliografische Informationen