Histoire naturelle, generale et particulière: Latreille, P.A. Histoire naturelle ... des crustacés et des insectes. [1802-05

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 45 - ... plus considérable , et le pistil est trèsvisible. A mesure que les écailles s'écartent, les périanthes croissent; ils forment dans ces premiers tems un abri aux organes de la génération , et sans doute aussi ils les nourrissent en pompant les fluides aériens. Avant l'entier épanouissement de la fleur , les divisions 'de la corolle sont rassemblées autour des étamines ou des pistils; dans un grand nombre d'espèces, elles sont roulées toutes ensemble sur elles - mêmes ; dans d'autres...
Seite 360 - Decandolle nous ont appris que le reseau des feuilles étoit composé de mailles quelquefois très-alongées ; or, le réseau décrit par ces observateurs n'est autre chose que le tissu cellulaire que je décris, et dont aucun naturaliste , que je sache , n'a donné de notions exactes. La difficulté de saisir , à l'aide du microscope , les rapports existans entre des plans placés dans des directions différentes et à inégale distance , a fasciné les yeux des observateurs ; les membranes formant...
Seite 407 - J'ai donné plusieurs exemples de ce fait dans les développèmens qui ont précédé ces généralités : j'ai fait voir que, dans les tiges canelées, les sillons répondent à des portions de tissu cellulaire et sont recouverts de pores ; tandis que les parties saillantes répondent à des faisceaux de tubes et n'ont jamais de pores. Mes observations sur les dicotyledons seront une nouvelle confirmation de cette théorie.
Seite 399 - Dans ces circonstances le cotylédon, s'il ne recouvre point la planmle, est rejeté sur le côté et prend peu de développement ; il reste sous la terre et plongeant toujours dans le périsperme devenu liquide , il sert probablement à faire passer la liqueur nourricière dans l'intérieur de la plante. Mais s'il enveloppe absolument la plumule, pressé par elle, il ne cède point aussitôt; sa base se prolonge en une gaîne dans laquelle la jeune tige est emprisonnée. Cette...
Seite 402 - ... partie, pénétrée par les fluides qui s'élèvent de la racine vers le sommet de la plante, et modifiée par leurs mouvemens uniformes , s'alonge dans la direction des grands tubes, et forme autour d'eux une multitude de petits tuyaux auxquels j'ai donné le nom de tissu tabulaire. Ils sont...
Seite 261 - Jj g. 33. — Fleurs dont les étamines et les pistils ne sont pas entourés de pétales, ou bien gui sont entourés de parties que Tournefort ne regarde pas comme des pétales , parce qu'elles subsistent après la floraison, et ne sont pas ordinairement colorées comme les pétales des autres fleurs. SECTION PREMIÈRE. Des herbes qui ont les fleurs à étamines dont la partie postérieure du calice devient le fruit ; le cabaret , la poirée. SECTION DEUXIEME.
Seite 322 - Anthères fourchues on à deux cornes. La bruyère, l'andromède, l'arbousier, la pyrole, l'airelle. ORDRE QUATRIEME. LES CAMPANULACÉES. JuSS. Vent. Fruit à plusieurs loges , s'ouvrant par des trous situés, ou au sommet, ou à la base, sur les côtés-. Loges à plusieurs graines ; graines attachées à l'angle intérieur des loges. La campanule, le phyteuma, le lobelia. CLASSE X. PLANTES DICOTYLEDONES MONOPÉTALES.
Seite 386 - ... sommet. Plus les cellules sont voisines de ces filets, plus elles s'alongent, plus les membranes qui les coupent horisontalement sont éloignées les unes des autres , plus leur forme se rapproche de celle d'un tube, plus leurs pores sont apparens, plus ils sont^ distribués avec ordre et symétrie. Enfin...
Seite 7 - ... et ces rejetons séparés se nourrissent , croissent et se multiplient par eux-mêmes. On voit aussi les branches et les rameaux de plusieurs arbres se courber en voûte., jeter des racines dans la terre, qu'ils touchent de leurs extrémités supérieures , et se transformer en tiges. Mais on ne peut considérer cela comme une véritable reproduction : ce n'est encore que l'extension et le développement d'un même individu. Passons à un autre mode de propagation, qui est également commun à...
Seite 208 - La capsule , capsula, est un fruit à une ou plusieurs graines renfermées dans un péri(i) On dira, peut-être, que je réunis sous une même dénomination des fruits qui n'ont que des rapports fort éloignés ; ma,is j'observe que c'est au bota,carpe sec , à une ou plusieurs loges , et s'ouvrant à l'époque de la maturité d'une manière déterminée. On donne le nom de valves , valvœ , aux panneaux dont la réunion forme la capsule, et qui se désunissent lorsque le fruit est mûr. Une capsule...

Bibliografische Informationen