Kleine schriften, Band 3

Cover
E. Weber, 1850
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 431 - Âmmoniade , peints par Protogène, aient été des personnages, et non pas des vaisseaux. Cette opinion n'a pas le mérite de la nouveauté, puisque, proposée par Ermolao Barbaro, elle a été développée par Durand : elle m'avait paru...
Seite 442 - Protogène avait peints. Ces deux tableaux de Protogène, dans le Propyléon, étaientils sur mur? Je ne l'ai point affirmé, mais je crois la chose probable; au moins l'argument que j'ai tiré de ce que le...
Seite 285 - Arcipelftgo e particolarmente délie diciotto isole sottomesse l'anno 1771 al dominio Russo del Conté Pasch di Krienen, con un ragguaglio esatto di tutte le antichità da esso scoperte ed acquistate e specialmente del sepolcro d'Omero e d'allri celebri personnaggi.
Seite 435 - Parafas et l'Ammonias étaient deux vaisseaux consacrés au transport de théories ou députations religieuses. Or, rien n'empêche de croire que les deux tableaux représentaient une scène de ces théories, au moment où elles s'embarquaient sur le vaisseau sacré, ou célébraient à bord quelque cérémonie religieuse. Ils pouvaient donc être des tableaux d'histoire, aussi remarquables par le sujet que par l'exécution. Dans ce cas , le vaisseau lui-même ne jouait qu'un rôle accessoire et...
Seite 412 - Lettres d'un antiquaire à un artiste sur l'emploi de la peinture historique murale dans la décoration des temples et des autres édifices publics...
Seite 433 - Mauss., p. ai8), qui a le premier parfaitement expliqué ce passage. En effet , quand on sait que deux des vaisseaux sacrés chez les Athéniens s'appelaient Paralas et Ammonias, on ne saurait douter que ces deux mêmes noms, dans le passage de Pline, ne désignent ces vaisseaux. Ne serait-ce pas , en effet , un hasard bien singulier que cette réunion de deux noms identiques désignant deux objets différents? Voilà ce qui avait frappé l'excellent critique H. de Valois, et} depuis, tous les éditeurs...
Seite 464 - Alexander non ducis magis, quam militis muñía exsequebatur, opimum decus caeso rege expetens. Quippe Darius curru sublimis eminebat, et suis ad se tuendum, et hostibus ad incessendum, ingens incitamentum.
Seite 433 - Les copistes, qui n'avaient jamais entendu parler du vaisseau Paralus, l'ayant pris pour un homme, n'ont pas manqué de corriger le solécisme.
Seite 207 - Wenn bei den Indianern Nord-Amerikas die Niederkunft einer Frau langwierig ist, so versammelt sich die Jugend des Ortes vor der Hütte der Gebärenden und erhebt ein plötzliches furchtbares Geschrei: „et la surprise lui cause un saisissement, qui lui procure sur le champ sa délivrance.

Bibliografische Informationen