Œuvres, avec sa Vie, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 486 - Arnauld se cantonnait dans son droit, summum jus : < « Est-ce donc, écrit-il [amèrement] à M. d'Andilly, 24 avril 1664, qu'on ne peut avoir qu'un seul ami, et qu'aussitôt qu'on en acquiert un nouveau, il faut oublier tous les autres ? Il faut bien que cela soit ainsi, puisque ceux qui se piquent d'être si généreux amis, ne le sont que d'un côté ; et que pour épargner à l'un un petit chagrin, qu'il n'aura peut-être pas, ils déclarent qu'ils sont prêts de traiter les autres en ennemis.
Seite 84 - Je ne puis même confidérer de certaines rencontres qui font arrivées depuis environ deux mois, que je n'adore la bonté avec laquelle il me femble qu'il m'a voulu difpofer à fouffrir pour lui , en me donnant un...
Seite 502 - ... d'erreur contre la foi catholique. Car ce qui n'est que de foi humaine n'appartenant point à ce qu'on appelle foi parmi les chrétiens, on ne peut vous accuser d'aucune erreur dans la foi, quand vous suspendrez votre jugement ou que vous aurez des doutes dans une chose qu'on avoue n'être que de foi humaine.
Seite 459 - ... quelque chofe eft capable d'arrêter ou »de modérer leurs violences, ce ne peut être que la crainte » de l'infamie publique , que j'ai tâché & que je tâcherai de «plus en plus d'attirer fur tous les auteurs d'une au/fi infup«portable tyrannie , que celle qu'on veut autorifcr dans »l'Eglife.
Seite 487 - ... de se mêler des affaires qui la regardent, « quoiqu'ils ne s'y engagent d'abord qu'avec un bon « dessein. Ils veulent que tout s'y conduise par les règles « d'une politique humaine, et souvent même par des ima...
Seite 700 - Les choses sont encore pis qu'on ne vous les avoil dépeintes, lui écrivit Le Camus ', et avec cela y ayant tous les jours plus de dix mille communions et autant de confessions , et pas un bon confesseur. J'ai prié M. de...
Seite 220 - Savreux a imprimées ; quelques-uns de nos amis les avoient revues avant l'impression ; et M. Nicole, qui est fort exact, les ayant encore examinées depuis l'impression, y avoit fait faire beaucoup de cartons '. Cependant les Docteurs, à qui je les avois données pour les approuver, y ont encore fait beaucoup de remarques, dont plusieurs nous ont paru raisonnables , et qui ont obligé encore à faire de nouveaux cartons.
Seite 5 - M vous jugez qu'il me veuille en folitude .„ pour pleurer mes péchés , je fuis prêt „ de tout quitter. Si vous croyez qu'il ne „ me veuille pas auprès de fes Autels , je „ ne m'en approcherai jamais , & lui de- Lett, d'Ar, „ manderai pardon toute ma vie d'avoir nauldT.i.
Seite 462 - ... de la vérité n'en font que plus irrités , & qu'on n'en eft »pas moins perfécuté , on en conclut que ces écrits ne va»lent rien, & qu'ils ne font que du mal. Je ne m'étonne *> point qu'on improuve tout ce que l'on fait pour la défenfe »de la vérité , tant qu'on en jugera par une règle fi peu con» forme à l'efpric de l'évangile.
Seite 675 - ... hors les points dont il s'était persuadé par sa philosophie, comme est l'existence de Dieu et l'immortalité de l'âme, tout ce qu'on peut dire de lui de plus avantageux est qu'il a toujours paru être soumis à L'Eglise. " théologien, c'est-à-dire instruit dans la science de l'Ecriture et de la Tradition

Bibliografische Informationen