Migrations et identités: L'exemple de l'Allemagne aux XIXe et XXe siècles

Cover
Presses Univ. Septentrion, 01.05.2009 - 223 Seiten
0 Rezensionen

L'Allemagne a tardé à se considérer comme territoire d'immigration bien qu'elle le fût devenue depuis longtemps pour des raisons économiques. Depuis quelques années elle s'intéresse à ce problème au présent, mais également aux migrations intérieures et extérieures qu'elle a connues par le passé. Elle se replonge ainsi dans les mouvements humains dramatiques des 19e et 20e siècles.
À partir des contributions de germanistes, d'historiens, d'un psychanalyste, d'un magistrat, d'un politologue, le présent ouvrage jette sur le phénomène migratoire des éclairages complémentaires, centrés sur l'Allemagne du point de vue thématique, mais qui atteignent une dimension beaucoup plus large.
Volontaires ou contraintes, individuelles ou en groupe, les migrations étudiées apparaissent comme des ruptures qui conduisent, selon les cas, à des déracinements complets ou à des réenracinements effectifs qui ne dépendent pas de la seule capacité du migrant, mais aussi de l'attitude du pays d'accueil.

 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

JeanPaul Cahn et Bernard Poloni
11
Joël Bernat
17
Anne Saint SauveurHenn
31
Renaud Fournalès
45
Miloš Řeznik
53
Irène Kuhn
73
Cécile PratErkert
83
Dieter Gosewinkel
93
Mathilde U von Bülow
119
Dominique Bourel
133
Philippe Gombart
141
Reiner Marcowitz
155
Anne Salles
167
Françoise Lartillot
185
Elise Massicards
201
Maurice Blanc
211

Manfred Kittel
107

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Über den Autor (2009)

Jean-Paul Cahn, professeur de civilisation allemande à l'université de Paris IV – Sorbonne. Président du « Comité franco-allemand de Recherches sur l'Histoire de la France et de l’Allemagne aux XIXe et XXe siècles » ; co-responsable avec Hartmut KAELBLE de la Schriftenreihe des Deutsch-französischen Historikerkomitees section „Geschichte", Steiner Verlag, Stuttgart.

Germaniste, Professeur émérite à l'Université de Paris 4 Sorbonne.

Bibliografische Informationen