Magazin für die neue Historie und Geographie Angelegt, Band 20 (Google eBook)

Frontcover
J. J. Curt, 1786
0 Rezensionen
  

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 215 - ... effort de vertu dont peu d'hommes font capables. A la faveur de Danckelmann fuccéda un jeune Courtifan , qui n'avoit de mérite qu'une...
Seite 215 - Dankelmann , fliccéda un jeune courtifan , qui n'avoir de mérite , qu' une connoiflance parfaite des goûts de fon maître ; c'étoit le Baron de Colbe, depuis Comte de Wurtemberg. Sans avoir ces qualités brillantes qui enlèvent les fuffrages , il poiTedoit l...
Seite 325 - ... dédommager. Si la Couronne, comme on le prétend généralement, à l'intention de transplanter le Département de la marine de Cherfon a Achtiar, des vaftes battmens fur le bord de la rivière, ne fáuroient être mieux emploies, qu'à l'uiage du commerce.
Seite 323 - II taut bien dire ici un mot de ces difFerens objets d'importation & d'exportation, fur lesquels rouleroit le commerce maritime de l'Ukraine. Elle y pourra fournir du froment, de l'orge, des peaux, des viandes...
Seite 240 - Susdoife, lui confervant fous païs, ni la parole môme de fon miniftre, parlant par ordre exprès de fon maitre, ni même les égards, que le Roi de Suéde devoit avoir pour la médiation de la France, non pu de nous garanter de Г infulce que ce prince nous a fait.
Seite 322 - Maffow à Tulczyn. Cette défiance réciproque, a retardé beaucoup plus que la perte, les opérations qui dévoient noui ouvrir le débouché tant deine vers la mer noir & la mediterranée.
Seite 239 - Je fupplie donc VE de croire que je n'ai rien négligé de ce qui pouvoit contribuer à la piîx. Jôfe vous aflurer suffi, que je n'ai point pris de finiflres impreiïionj, comme m'en foupçonn«.
Seite 324 - ... au berceau. Un germe de pefte apporté de la Crimée , • fe développa avec fureur dans des corps tout dispofés à la contagion par une nourriture poifíbnneufe, enerves par des fièvres fléau ordinaire des Colonies, & entaiTées les uns fur les autre».
Seite 323 - Capitaine d'un vaiffeau à la rade, les lui fournira à un prix très modique ; fi pour ne pas laificr retourner fes chariots à vuide, il eft obligé de s'adrefler à quelque marchand, aiTcz heureux pour avoir pu conlerver des proviiîons, il faudra les paler eu triple...

Bibliografische Informationen