Oeuvres complètes de François Arago: Tables (Google eBook)

Frontcover
Gide et J. Baudry, 1854
0 Rezensionen
  

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Égalité des angles correspondants formés par des droites parallèles
25
Égalité de deux angles tournés dans le même sens et for més de côtés parallèles
26
Égalité des angles alternesinternes formés par des droites parallèles
27
Égalité de la somme des angles dun triangle à 180 degrés ou deux angles droits
28
Génération dune sphère Grands et petits cercles
31
Triangle sphérique
33
Procédé graphique pour tracer une ellipse
34
Propriétés de lellipse
35
Propriétés de la parabole
37
Parallélogramme des forces
41
Cadran solaire
43
Clepsydre de Ctésibius restituée par Perrault
47
Mouvement des cercles contigus daprès Aristote
50
Fig Pages 47 Lentille 89
51
Émergence de rayons parallèles 93
53
Convergence de rayons émis dun point plus éloigné de la lentille que le foyer principal 95
54
Foyers secondaires dune lentille
96
Lentille convexoconcave
97
Marche de la lumière parallèle à laxe à travers une len tille biconcave
98
Centre optique dune lentille
99
Formation de limage dans une lentille
100
Formation de limage dans une loupe
103
Principe de la lunette astronomique
104
Dispersion de la lumière
108
Images focales diversement colorées
109
Achromatisme des prismes
111
Achromatisme des lentilles
112
Constitution de lœil
114
Grossissement des lentilles oculaires
117
Moyen de bien voir les trèspetits objets
118
Explication du pouvoir grossissant linéaire dune lunette
121
Grossissement en surface dune lunette
122
Moyen de mesurer les grossissements
124
Contact des deux images ordinaire et extraordinaire four nies par un cristal biréfringent
125
Séparation des deux images dun cristal biréfringent
126
Champ de la vision
130
Champ dune lunette
131
Des microscopes
137
Fig Pages 78 Variation de lintensité de la lumière avec la distance
141
Observation des objets trèsfaibles
143
Vue du télescope de Newton
148
Coupe du télescope de Newton
149
Vue du télescope de Grégory
150
Coupe du télescope de Grégory
151
CHAPITRE PREMIER Histoire des télescopes
155
Vue du télescope dflerschel
161
Coupe du télescope dHerschel
162
Les anciens connaissaient le verre
163
Les anciens connaissaientils les lunettes?
170
Les cieux solides
242
Double mouvement du Soleil
252
Cercle mural de lObservatoire de Paris vu de profil
257
Obliquité de lécliptique
260
Lunette méridienne
264
Diverses unités de temps Du jour et
265
Année tropique Périgée Apogée
272
Longitudes et latitudes astronomiques
278
Explication des inégalités des jours solaires
284
Équation du temps
294
Parallèles célestes
299
Cercles horaires
300
Coordonnées des étoiles
305
Ascension droite déclinaison longitude et latitude des étoiles
307
Dessins des constellations de lhémisphère boréal
320
Dessins des constellations de lhémisphère austral
321
Carte céleste de lhémisphère boréal
336
Carte céleste de lhémisphère austral
337
Alignements propres à faire retrouver les principales con stellations visibles à Paris
338
Il y a des étoiles dont lintensité va en aug mentant
380
Distribution hypothétique des étoiles dans le firmament
381
Le nombre des étoiles estil infini la lu mière saffaiblitelle par linterposition de certain milieu élastique comparable à léther qui serait compris entre les ...
383
De la transparence imparfaite des espaces célestes
384
Étoiles changeantes ou périodiques
386
A qui revient lhonneur davoir signalé le premier les étoiles périodiques?
390
Détails sur o de la Baleine
391
CHAPITRE XVHI Étoile variable de la Couronne
396
Étoile variable dHercule
397
Algol
398
ri dArgO
400
Explication des changements dintensité dans les étoiles variables
402
Importance de lobservation des étoiles changeantes
405
Limite supérieure de la densité de lé ther
408
Étoiles nouvelles ou temporaires
410
Étoile nouvelle de 1572
411
Étoile de 1604
414
Étoiles de 1670 et de 1848
415
Des diverses explications données des étoi les nouvelles
416
Parallaxe annuelle des étoiles ou moyen de déterminer la distance de ces astres à la Terre
427
Parallaxe annuelle dune étoile située au pôle de léclip tique
428
Historique des recherches des astronomes sur les parallaxes annuelles des étoiles
437
CHAPITRE PREMIER Définition
495
Aperçu historique sur la découverte des né
502
Du nombre des étoiles contenues dans cer
508
La matière diffuse occupe dans le ciel des espaces trèsétendus
512
Les grandes taches lumineuses nont point de forme régulière
513
Détails historiques sur la transformation
520
Notions relatives aux lignes parallèles et
550

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 336 - Zodiaque, savoir (AL le Bélier, le Taureau, les Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, le Capricorne, le Verseau et les Poissons), l'homme a ces choses depuis la tête, c'est-à-dire depuis le Bélier, jusqu'aux pieds, qui répondent aux Poissons (2).
Seite 438 - Perchè io non credo che le stelle siano sparse in una sferica superficie egualmente tutte distanti da un centro, ma stimo che le loro lontananze da noi siano talmente varie , che alcune ve ne possano esser 2 e 3 volte più remote di alcune altre; talchè, quando si trovasse col telescopio qualche picciolissima stella vicinissima ad alcuna delle maggiori, e che però quella fusse altissima, potrebbe accadere che qualche sensibil mutazione succedesse tra di loro, rispondente a quella de i pianeti...
Seite 246 - Les cieux instruisent la terre A révérer leur auteur : Tout ce que leur globe enserre Célèbre un Dieu créateur. Quel plus sublime cantique Que ce concert magnifique De tous les célestes corps ? Quelle grandeur infinie ! Quelle divine harmonie Résulte de leurs accords!
Seite 401 - ... d'Argo, qu'il avait si souvent observée auparavant, avait augmenté d'éclat avec tant de rapidité qu'elle était devenue égale à a du Centaure; elle surpassait d'ailleurs toutes les autres étoiles de première grandeur, sauf Canopus et Sirius. Cette fois elle atteignit son maximum vers le 2 janvier 1838. Bientôt elle s'affaiblit, elle devint inférieure à Arcturus, tout en restant encore, vers le milieu d'avril 1838, plus brillante qu'Aldebaran.
Seite 42 - Laplace, est pour nous l'impression que laisse dans la mémoire une suite d'événements dont nous sommes certains que l'existence a été successive. Le mouvement est propre à lui servir de mesure ; car un corps ne pouvant pas être dans plusieurs lieux à la fois, il ne parvient d'un endroit à un autre qu'en passant successivement par tous les lieux intermédiaires. Si à chaque point de la ligne qu'il décrit, il est animé de la même force, son mouvement est uniforme, et les parties de cette...
Seite 472 - ... la véritable, dans le cas où l'on aurait déduit sa forme d'une supposition erronée. Or, beaucoup de comparaisons ont été faites entre les suppositions des étoiles satellites réellement observées, et les positions conclues des ellipses calculées. Les discordances n'ont pas dépassé les petites incertitudes inhérentes à ce genre difficile de mesures. Ainsi, en admettant que, jusqu'aux derniers confins du monde' visible, il existe une force attractive qui s'exerce en raison inverse...
Seite 268 - Italiens, etc., commençaient le jour au coucher du soleil. Jusqu'à ces derniers temps , chez les Italiens , on comptait tout d'un trait vingt-quatre heures entre deux couchers consécutifs du soleil , et non pas deux périodes de douze heures. Une horloge italique ou réglée en telle sorte qu'elle indiquait...
Seite 412 - L'étoile nouvelle était dépourvue de queue; aucune nébulosité ne l'entourait ; elle ressemblait de tous points aux autres étoiles; seulement elle scintillait encore plus que les étoiles de première grandeur. Son éclat surpassait celui de Sirius, de la Lyre et de Jupiter. On ne pouvait le comparer qu'à celui de Vénus quand elle est le plus près possible de la terre. (Alors un quart de sa surface est éclairé pour nous. ) Des personnes pourvues d'une bonne vue pouvaient distinguer cette...
Seite 159 - Dans ce mode de travail, le mieux, quoi qu'en dise un ancien adage, n'était jamais l'ennemi du bien. Quand Herschel entreprenait la construction d'un télescope, il fondait et façonnait plusieurs miroirs à la fois , dix par exemple. Celui de ces miroirs auquel des observations célestes faites dans des circonstances favorables assignaient le premier rang, était mis de côté et l'on retravaillait les neuf autres.

Bibliografische Informationen